La Cire d'abeille biologique de Marie

11/01/2021

Lorsque j'ai décidé de faire moi même les Bee's Wrap, que je nomme personnellement les Tissirés, j'ai commencé avec de la cire d'abeille achetée sur internet. D'une marque connue vendue en magasin bio, je me suis dit que cette cire était éthique et peut être même bio, cependant, le logo "agriculture biologique" n'était pas sur le paquet.... Déni quand tu nous tiens....

J'ai fait quelques recherches, et discuter avec des apiculteurs au détour de salons et de marchés. Petit à petit tout devenait clair : Ce sont les abeilles qui fabriquent le miel... bon ça tout le monde le sait, mais dans ma démarche éthique, je souhaitai utiliser une cire la plus naturelle possible et qui aurait été produite dans le respect du bien être animal.... Ce qui, avec cette marque n'était clairement pas le cas... (aucune transparence sur la provenance de la cire, sur la localisation des ruches ou encore sur la composition, ça peut paraitre bête mais il y existe des cires d'abeille qui ne sont pas 100% cire d'abeille...).

Je me suis donc mise à la recherche d'apiculteurs locaux en agriculture biologique.

Je souhaitai leur proposer un rachat de cire s'ils n'en faisaient rien...

Après plusieurs refus ou des propositions trop onéreuses, j'ai contacté Marie De Villèle, apicultrice depuis plusieurs années à St Bonnet de Bellac. Elle est en agriculture biologique et bichonne ses abeilles!! C'est une femme qui comme moi, à vécu une reconversion professionnelle pour être plus en adéquation avec ses valeurs et son rythme de vie.... Superbe rencontre !!

Voilà donc plusieurs mois que j'achète de la cire d'abeille à Marie, pour laquelle je suis sûre de la qualité, de la pureté et de la provenance (je connais les abeilles qui fabriquent ma cire, et c'est pas rien !)

Je récupère la cire dans son format le plus brut : Marie fait chauffer les rayons des ruches pour en extraire la cire, celle ci coule dans un récipient puis lorsqu'elle sèche et refroidie, elle prend la forme du récipient, durcie et peut être retirée du récipient.

Voici les "disques" de cire récupérés chez Marie :

La transformation

Une fois que j'ai les "disques" de cire brute, je vais, chez moi, la filtrée pour obtenir de la cire d'abeille "propre" (sans résidu végétal ou animal).

Pour cela je vais donc prendre une certaine quantité de cire (environ 1kg) puis je vais la déposer dans une marmite que je garde uniquement pour cette utilisation. Je rajoute de l'eau avec la cire. Enfin je fais bouillir le précieux mélange....


Lorsque la cire est entièrement fondue dans l'eau, j'enlève la marmite du feu et j'attends quelques instants que la cire remonte et que l'eau descende : les 2 liquides se séparent.

Les grosses impuretés vont allées se déposer au fond de la marmite, mais il reste quelques résidus légers en surface. A ce moment, je prend un écumoire et je retire les impuretés que je peux attraper à la surface.

Ensuite, avec une louche, je vais tenter de prélever uniquement la cire qui est au dessus de l'eau... et la verser dans les moules prévus pour l'accueillir et lui permettre de sécher tranquillement...

C'est une opération que je réitère plusieurs fois. A la fin, je verse le fond de la marmite dans un tamis au dessus des moules pour récupérer le maximum de cire possible.

Une fois secs, je sors délicatement les petits "pains" de cire pour finir de les laisser sécher en dehors des moules, puis je les conserve à l'abri de la lumière et de l'humidité jusqu'à la prochaine fournée de Tissirés !!